Librairie Baba Yaga

septembre2010

0

Critique envoyée par Ilyana, Les Allées Candides

souslapiscine
Acte Sud Junior, Septembre 2010

Editeur:

« Il ne voulait plus rien avoir à faire avec Audrey après la manière dont elle s’était conduite l’autre soir. Trop cinglée. Simuler un mal de tête, puis se rendre en douce au cimetière et y rester passé minuit. C’était quoi au juste, cette fille, un genre de vampire ? » Un phénomène étrange s’est passé à la piscine de New Lourdes : le niveau de l’eau s’est « miraculeusement » incliné. Wolfgang, adolescent timide, y travaille cet été-là et rencontre Audrey : une jeune aveugle qui l’attire irrésistiblement dans son monde trouble et surnaturel.

Avis:

Un texte bien écrit, des dialogues bien conceptualisés et en grande quantité dans le récit. Une histoire déroutante qu’on ne capte pas forcément tout de suite. Wolfgang est un adolescent pour qui on peut avoir facilement de la compassion : un père ayant l’Alzheimer et le confondant parfois avec son frère, un physique bien peu attrayant, pas d’amis que ce soit fille ou garçon. Il n’est pas aidé par la nature pour avoir une vie heureuse et épanouie. Ce garçon ne paraît donc ne rien avoir d’intéressant à nous raconter jusqu’à ce que l’on découvre le personnage d’Audrey, jeune aveugle passant ses journées à la piscine où Wolfgang travaille toujours habillée et ne se baignant jamais. À partir de la découverte d’Audrey, le récit prend un tournant différend et l’on est emporté dans l’histoire. Je le conseillerais aux très bons lecteurs vers 12-13 ans.

Vous aimez? Partagez!

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Écrire un commentaire

RSS