Librairie Baba Yaga

août2009

0

seullesilence
Hachette, Le Livre de Poche, Août 2009
Parution originale en France: Ed. Sonatine, 2008

Editeur:

Joseph a douze ans lorsqu’il découvre dans son village de Géorgie le corps d’une fillette assassinée. Une des premières victimes d’une longue série de crimes.
Des années plus tard, alors que l’affaire semble enfin élucidée, Joseph s’installe à New York. Mais, de nouveau, les meurtres d’enfants se multiplient…
Pour exorciser ses démons, Joseph part à la recherche de ce tueur qui le hante.
Avec ce récit crépusculaire à la noirceur absolue, R. J. Ellory évoque autant William Styron que Truman Capote, par la puissance de son écriture et la complexité des émotions qu’il met en jeu.

Avis:

Facilité de lecture:Aisé.

Très bon policier. L’histoire est racontée comme une autobiographie, avec des retours en arrière, en suivant la chronologie du narrateur, il se décrit enfant d’une douzaine d’années ayant perdu son père, seul avec une mère qui a du mal à subvenir à leurs besoins, on le suit dans sa vie de tous les jours, à l’école, avec ses copains de classe, avec les voisins. La vie dans ce village en Géorgie pourrait être paisible (et ce ne serait pas un policier!!) si ce n’était une succession de meurtres de petites filles…
L’histoire commence aux premiers jours de la déclaration de guerre en Europe et se poursuit jusqu’à nos jours. Cette guerre bien que lointaine n’est pas sans conséquences sur la mentalité des gens de cette époque, prompts à la haine et à la colère, cherchant furieusement un coupable…
Construction admirable! Tout le monde peut être coupable, ou presque, le drame se noue autour du personnage centrale, c’est implacable!

Vous aimez? Partagez!

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Écrire un commentaire

RSS