Librairie Baba Yaga

août2010

0

purge
Stock, La cosmopolite, Aout 2010

Editeur:

« Un vrai chef-d’oeuvre. Une merveille. 
J’espère que tous les lecteurs du monde, les vrais, liront Purge. »
 Nancy Huston
En 1992, l’union soviétique s’effondre et la population estonienne fête le départ des Russes. Mais la vieille Aliide, elle, redoute les pillages et vit terrée dans sa maison, au fin fond des campagnes. 
Ainsi, lorsqu’elle trouve Zara dans son jardin, une jeune femme qui semble en grande détresse, elle hésite à lui ouvrir sa porte. Ces deux femmes vont faire connaissance, et un lourd secret de famille va se révéler, en lien avec le passé de l’occupation soviétique et l’amour qu’Aliide a ressenti pour Hans, un résistant. La vieille dame va alors décider de protéger Zara jusqu’au bout, quel qu’en soit le prix. 
Sofi Oksanen s’empare de l’Histoire pour bâtir une tragédie familiale envoûtante. Haletant comme un film d’Hitchcock, son roman pose plusieurs questions passionnantes : peut-on vivre dans un pays occupé sans se compromettre ? Quel jugement peut-on porter sur ces trahisons ou actes de collaboration une fois disparu le poids de la contrainte ? 
Des questions qui ne peuvent que résonner fortement dans la tête des lecteurs français.

Avis:

Une vieille femme estonienne recueille une jeune femme poursuivie par des mafieux russes.
Voici un roman qui commence à pas feutrés cachant son jeu, au fil des pages des indices sont lâchés l’air de rien, la tension s’accentue peu à peu, les révélations se font plus précises et terribles, des retours en arrière le passé des deux femmes dévoilé. Tragédie familiale et tragédie historique mêlées. Comment auraient vécues ces femmes sans les contraintes atroces de l’histoire? Les jalousies, l’humiliation pouvait conduire au pire dans cette période de terreur stalinienne.
C’est un roman très fort, des passages violents (de la violence faite aux femmes)
Il m’a rappelée l’excellent roman de Baltouchis, auteur lituanien: la saga de Youza

Vous aimez? Partagez!

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Écrire un commentaire

RSS