Librairie Baba Yaga

novembre2011

0

Branchée sur France Culture comme d’habitude, on y parle du dernier film de François Ozon, « Potiche », avec Catherine Deneuve. Yvette Roudy est invitée à l’émission, il s’agit donc bien des femmes en politique et de féminisme, pas d’erreur!
Et voilà que j’entends un texte que je ne connaissais pas, une sorte de pastiche du poème de Rudyard Kipling: « Tu seras un homme mon fils » que voici pour rappel:

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie 
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir, 
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties 
Sans un geste et sans un soupir ; 

Si tu peux être amant sans être fou d’amour, 
Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre, 
Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour, 
Pourtant lutter et te défendre ; 

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles 
Travesties par des gueux pour exciter des sots, 
Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles 
Sans mentir toi-même d’un mot ; 

Si tu peux rester digne en étant populaire, 
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois, 
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère, 
Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi ; 

Si tu sais méditer, observer et connaître, 
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur, 
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître, 
Penser sans n’être qu’un penseur ; 

Si tu peux être dur sans jamais être en rage, 
Si tu peux être brave et jamais imprudent, 
Si tu sais être bon, si tu sais être sage, 
Sans être moral ni pédant ; 

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite 
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front, 
Si tu peux conserver ton courage et ta tête 
Quand tous les autres les perdront, 

Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire 
Seront à tous jamais tes esclaves soumis, 
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire 
Tu seras un homme, mon fils.

Voici la version pour les filles!! Tu seras secrétaire ma fille:

Tu seras Secrétaire ma fille…

Si tu peux voir un homme démolir tes dossiers
Et sans dire un seul mot te mettre à reclasser,
Si tu sais seconder l’homme en difficulté
Sans devenir sceptique quant à sa qualité,
Si tu sais être belle sans être ennuyante,
Si tu peux être vive mais jamais impatiente,
Très expérimentée sans avoir pris de l’âge,
Aimable et souriante même avec un sauvage,
Si tu sais conserver l’orthographe qu’il perd,
Taper, penser, noter, téléphoner, tout faire,
Si tu peux accoucher à l’heure du déjeuner,
N’avoir que des enfants contre tout vaccinés,
Remplacer ton patron qui, au soleil, ronronne
Sans pour autant rêver que sa paie on te donne,
Si tu sors d’H.E.C. sans prétendre à la gloire,
Si tu as fait Sciences PO sans en faire une histoire,
Alors, mieux qu’ingénieur, architecte ou ministre,
Mieux qu’hommasse vouée au célibat sinistre,
A jamais protégée des sommets où « LUI » brille,

….tu seras Secrétaire, ma fille.

 

Et où peut-trouver sur Internet cette merveille de modernisme ?…sur un site de secrétariat sur mesure!!! C’est à dire que ce texte à hurler de rire est pris au premier degré, et il a été écrit dans ce sens, je ne sais pas quelle belle plume?!!
Quand je pense que mon père en manque d’originalité m’a un jour imaginé secrétaire!!! Car secrétaire, au vue de ce genre de texte, est toujours celle d’un homme, une autre version de la femme soumise au foyer, la femme soumise au bureau!

Vous aimez? Partagez!

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Écrire un commentaire

RSS