Librairie Baba Yaga

juin2010

0


Actes Sud, Juin 2010

Editeur:

Cet ouvrage se veut une étude à plusieurs voix de l’œuvre du célèbre photographe italien disparu en 2000, et une présentation exhaustive des grandes séries qui ont marqué sa création.
On y découvrira pour la première fois la biographie intime et émouvante d’un père écrite par son fils, Simone Giacomelli, ainsi que des contributions de grands noms de la recherche internationale.
La force des images de Giacomelli, leur puissance plastique et le caractère souvent énigmatique de leur contenu, trouvent dans cet ouvrage une dimension particulière qui creuse et redéploie la poésie violente et noire d’un photographe – et d’un homme – hors du commun.

N’ayant pratiquement jamais quitté l’Italie, Giacomelli a fait de sa terre, de ses paysages, des visages familiers qui l’entouraient, la matière même de son oeuvre, en les dépouillant de leurs dimensions subjectives ou anecdotiques pour leur conférer une intériorité universelle. À travers ses célèbres “séries” (L’hospice, Lourdes, L’abattoir, Scanno, La bonne terre, etc.) – présentées ici pour la première fois dans l’articulation souhaitée par l’artiste –, l’ouvrier typographe devenu imprimeur exprime sa révolte contre l’injustice sociale, sa proximité inquiète avec le vieillissement et la mort, son rapport tellurique aux éléments du paysage. Solitaire et libre de toute influence, Giacomelli puise dans sa science du trait et sa poétique une manière noire, volontairement archaïque, violente et primitive, qui donne à sa photographie une dimension mythologique dans laquelle terre, sang et encre confondent leur texture tragique.

Vous aimez? Partagez!

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Écrire un commentaire

RSS