Librairie Baba Yaga

mai2004

0

ogresseenpleurs
Milan Jeunesse, Album, 1996 puis Mai 2004

Editeur:

« Il était une fois une femme si méchante qu’elle rêvait de manger un enfant. » Ainsi commence ce livre à l’écriture admirable, au style dépouillé mais qui devient plus décalé, plus drôle au fur et à mesure que l’horreur progresse. On connaît la fin : c’est son propre fiston qu’elle dévorera !Un thème ancestral qui touche aussi bien les enfants que les parents : tous les enfants ont peur de se faire dévorer ; tous les parents ont peur de voir leur enfant enlevé par un monstre.L’illustrateur allemand le plus talentueux de sa génération, Wolf Erlbruch, joue ici avec des montages et des collages pour renforcer les traits monstrueux de l’ogresse. La force de ses illustrations est indéniable : ce sont de véritables tableaux, indémodables, proche du surréalisme.

Avis:

C’est un conte pour plus grand, un conte un peu terrible, où les mots sont pris au sens littéral, où si un enfant est à croquer… on le mange! « On » c’est l’ogresse, et pour savoir pourquoi cette ogresse est en pleurs il vous faut lire cette fable.

ogresseenpleurs2

ogresseenpleurs4

ogresseenpleurs5

Vous aimez? Partagez!

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Écrire un commentaire

RSS