Librairie Baba Yaga

février2012

0


Flammarion,Février 2012

Blessure de guerre.
Beaucoup de livres paraissent ces temps (anniversaire des 50 ans de l’indépendance) sur l’Algérie perdue, la souffrance des pieds noirs, livres qui rencontrent un large écho parmi mes clients qui nombreux ont vécu cet exil.
Ce livre est différent, l’auteur a été touché dans sa chair, elle a perdu une jambe à l’âge de cinq ans: elle se trouvait dans l’attentat du Milk Bar, le 30 septembre 1956. Zohra Drif militante FLN a posé une bombe alors que la petite fille et sa grand mère se trouvaient là pour une dernière glace avant la rentrée des classes. La grand-mère est tuée.
Il n’y a que deux photos dans ce livre celle de la petite fille marchant dans la rue en jupe d’été, puis quelques années après la même en pantalon, toujours le sourire mais avec une certaine gravité.
Ce témoignage court, sobre, sans revendication particulière, est plutôt une tentative d’éclaircissement d’un événement traumatique survenue dans cette famille et où le non dit et le silence de plomb ont tout étouffé, et surtout cette petite fille courageuse.
L’auteur s’adresse à Zohra D, militante algérienne qui a brisé la vie de ses parents, plus que la sienne, car elle a toujours refusé de se résigner. Ecrit avec des mots justes, une démarche courageuse parfois douloureuse, un témoignage fort. Beau travail.

Vous aimerez « L’attentat » de Yasmina Khadra, « Une odeur de gingembre« , histoire d’une femme libre, « Aurora Kentucky« , ou le refus de l’injustice, et destin de femme forte.

Vous aimez? Partagez!

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Écrire un commentaire

RSS