Librairie Baba Yaga

février2006

0


Serie: Trilogie complétée par Belleville-Barcelone.

Pipette apprenti détective privé, un Nestor Burma des premiers jours (Léo Malet). Gallimard, Folio Policier, Février 2006, (Edition originale mars 2001)

Editeur:

Dans le Paris de 1926, il est difficile de survivre sans un sou en poche. L’armistice de 1918 n’est pas loin, et les traces de la guerre sont encore présentes. Venu de Montpellier tenter sa chance à la capitale, Pipette en fait l’amère expérience. Laveur de bouteilles, collaborateur d’un journal à scandales, il multiplie les petits boulots. Le soir, il déclame des poèmes à Montmartre, il y croise la Goulue, André Breton et les surréalistes, les défenseurs de Sacco et Vanzetti… La nuit venue, en compagnie d’une bande d’illégalistes, il cambriole les riches pour arrondir les fins de mois. Un coup, c’est un peu d’argent, un autre quelques lingots. Mais quand un coffre-fort s’ouvre sur une macabre découverte c’est une bien sombre histoire qui commence. Les brouillards de la Butte, avec son évocation du Paris populaire de l’entre-deux-guerres, a reçu le Grand Prix de littérature policière 2002.

Grand Prix de la Littérature Policière 2002

Avis:

L’intrigue policière bien ficelée , on révise l’histoire de l’entre deux guerres sans se fatiguer!
Ambiance très agréable, un univers, j’ai beaucoup aimé les références littéraires, l’apparition d’Antonin Artaud tournant sur le film d’Abel Gance, le Napoléon que j’adore! Breton le pistolet au poing aidant Burma, le détective apprenti dans un cimetière Parisien! C’est quelque chose!
J’ai pas eu envie de lâcher ce Burma là, avec sa gouaille, son humour, et son argot joliment tourné alors j’ai entamé le second: Belleville- Barcelone

Vous aimez? Partagez!

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Écrire un commentaire

RSS