Librairie Baba Yaga

août2010

0

proscrit10-18
Poche 10/18, Aout 2010
Edition originale en français: 2009, Buchet Chastel

Editeur:

A Waterford, dans la banlieue de Londres, tout le monde va à l’église et fête Noël dans l’insouciance. Une façade d’hypocrisie qui se fissure le jour où Lewis, dix ans, assiste impuissant, à la noyade de sa mère. Privé du réconfort d’un père à peine revenu de la guerre, homme froid, autoritaire et accablé par le veuvage, Lewis se rétracte dans la douleur et sombre peu à peu dans le doute, la solitude, l’automutilation, puis la délinquance… En 1957, quand il sort de prison où il vient de passer deux ans, il n’a que dix-neuf ans… Alors qu’au village personne n’attend son retour, le proscrit, l’exilé tourmenté, pourrait bien tout faire exploser…

Avis:

C’est une histoire terrible pleine de tristesse. Un jeune garçon de dix ans se retrouve seul avec son père après la noyade accidentelle de sa mère. Son père ne lui montre guère d’affection, se remarie très vite, le garçon toute en attente et demande d’affection va se refermer peu à peu et devenir dur et froid comme l’acier.
Le roman tourne autour d’une autre famille du village, celle du riche employeur du père de l’enfant comme de tout le village. Cet homme est hypocrite, violent, bat sa femme puis sa plus jeune fille, amoureuse du garçon.
Ces deux êtres semblent perdus, désertés d’eux mêmes.
On s’attache à l’histoire, on sent une grande tragédie s’abattre sur l’enfant, on avance, sans pouvoir lâcher ce livre très touchant.

Vous aimez? Partagez!

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Écrire un commentaire

RSS