Librairie Baba Yaga

octobre2010

0


Pocket, Octobre 2010, ed. originale Presses de la Cité Octobre 2009, traduit de l’anglais (Australie) par Hélène Collon

Editeur:

1913, sur un bateau en partance pour l’Australie se trouve une petite fille de quatre ans, seule et terrorisée. Le navire lève l’ancre et elle se retrouve à Brisbane. Si le secret de son débarquement est religieusement gardé par ses parents adoptifs, ceux-ci décident, le jour de ses 21 ans, de révéler à Nell les circonstances étranges de son arrivée dans la famille. Les questions se bousculent : Qui est-elle ? D’où viennent ses souvenirs ? Que représente le livre trouvé dans sa petite valise, seule relique d’un passé perdu ? Bouleversée, ce n’est que des années plus tard qu’elle entreprend le voyage vers ses origines. Une quête difficile pour lever le voile sur près d’un siècle d’histoire familiale…

Avis:

Construction implacable, livre impossible à lâcher pour peu qu’un peu de romantisme, d’images appuyées (les contes, métaphores émaillant le texte, là j’ai failli laissé tomber!) un soupçon de Dickens: enfance malheureuse et exploitée dans un Londres brumeux, oui, pour peu qu’on accepte de se laisser embarquer, c’est un grand plaisir de lecture. Comme disait une de mes employées autrefois, cela ne révolutionne pas la littérature, non. C’est vraiment pas fait pour ça. Ce serait plutôt le contraire! Recherche de la littérature d’antan: Littérature Victorienne, j’ai pensé à la littérature anglaise que j’ai lu ado: les sœurs Brontë, Elizabeth Goudge. Donc, dans son genre très bon roman. Un secret, des secrets de famille, des bons, des mauvais sentiments, de l’amour… On embarque?

Vous aimez? Partagez!

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Écrire un commentaire

RSS