Librairie Baba Yaga

janvier2011

0


Points Policier, Janvier 2011, ed. originale Seuil, Septembre 2008
Traduit du suédois par Ségol et Samoy

Editeur:

Il ne voulait pas renverser ce garçon, c’était un accident. Il a bien fallu se débarrasser du témoin. Il
n’avait pas le choix. Peut-on être coupable de meurtre sans être un meurtrier ? Le commissaire
Van Veeteren, accablé par l’assassinat de son unique fils, se voit contraint de reprendre du service
pour démasquer le coupable. Entre deuil et culpabilité, ces deux hommes que tout oppose se
retrouvent unis par le vacarme de la mort.

Avis:

Voilà un bon policier que je viens de finir avec le désir de retrouver rapidement cet écrivain et cet inspecteur. « Funestes carambolages » n’est pas le premier où intervient l’inspecteur Van Veeteren.
J’ai surtout aimé cet engrenage, les réflexions psychologiques, quelques pages ne m’ont pas semblé absolument nécessaires. En résumé, quelques défauts, pas un suspens de folie, mais très agréable lecture, qui fait réfléchir sur les hommes et leurs funestes faiblesses!!
Le meurtrier est présenté dès les premières pages, ce qui retient l’attention est ailleurs, pas mal de questions et de mystères.

Vous aimez? Partagez!

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Écrire un commentaire

RSS