Librairie Baba Yaga
  • Roman
  • novembre5

    0

     

    Une excellente série pour les enfants à partir de neuf ans:Yona fille de la Préhistoire de Florence Reynaud, chez Pocket jeunesse, neuf tomes parus à ce jour.
    Une jeune enfant de onze ans perd sa mère la guérisseuse du clan, elle prend sa suite, apprivoise un loup, se montre intelligente, intrépide. On la suit de livres en livres avec beaucoup de plaisir.
    En fin de volume quelques pages de documentation sur la préhistoire.

     

  • juin1

    1


    Gallimard jeunesse, coll. Sripto, Mai 2012
    Read More | Comments

  • mars15

    0

    Série en cours:
    T1 – Faolan, le solitaire (mars 2011)
    T2 – Dans l’ombre de la meute (sept. 2011)
    T3 – Le gardien des volcans sacrés.
    Pocket jeunesse,traduit de l’américain par Cécile Moran Read More | Comments

  • août11

    0


    Les Grandes Personnes – Août 2011
    Traduit de l’anglais (Australie) par Valérie Le Plouhinec

    Roman étrange et envoûtant, grande qualité littéraire (félicitons à la traductrice Valérie Le Plouhinec)

    L’histoire est racontée par une petite fille, Harper, avec toute sa subjectivité, naïveté et courage, les personnages évoluent et révèlent peu à peu leur vrai caractère, leur aptitude à réagir et à s’adapter. Nous sommes dans les années 1920, le père ancien combattant de la guerre de 1914 se montre peu apte à faire vivre sa famille. La crise de 29 se profile puis éclate. Famille nombreuse pauvre, humilié et traqué par le riche fermier du coin, la famille subsiste aidée par le voisinage.

    L’originalité et l’aspect fantastique de ce conte est incarné par le petit frère de la narratrice: Tin qui ne se trouve jamais mieux que sous la terre, creusant galeries sur galeries, s’isolant complètement de sa famille jusqu’à devenir comme un animal sauvage.

    Cet enfant sous la terre qu’on ne voit ni n’entend, mais que la narratrice perçoit, est présent tout le long du livre. C’est lui qui va infléchir plusieurs fois le cours de leur vie.

    Vrai texte littéraire pour la jeunesse, à conseiller aux adultes aussi.

    ?

    « Le monde dans lequel on vit à neuf ans n’est pas celui où évoluent les autres. Ma maison était mon empire, le seul endroit qui comptait, et jamais je n’en imaginais d’autres au-delà de l’horizon ; c’est pourquoi, vers la fin de cette année-là, je ne saisis pas pourquoi Pa et Ma parurent si inquiets le jour où Billy Godwin, de retour de la ville, leur annonça que la Bourse s’était effondrée, qu’il y avait trop de charbon et que les cours du blé et de la laine étaient en chute libre, alors que nous n’en avions jamais eu. Les prix de la laine et du blé ne nous concernaient pas non plus, puisque nous élevions des vaches. A mes yeux, tout allait bien. » (p. 82)

  • mars17

    0


    Nouveau Monde Jeunesse, Mars 2011
    Read More | Comments