Librairie Baba Yaga

novembre2009

0


Dargaud, Album, Novembre 2009

Editeur:

Je pèse lourd. Des tonnes. Alliage écrasant de lard et d’espoirs défaits, je bute sur chaque pierre du chemin. Je tombe et me relève, et tombe encore. Je pèse lourd, ancré au sol, écrasé de pesanteur. Atlas aberrant, je traîne le monde derrière moi. Je pèse lourd. Pire qu’un cheval de trait. Pire qu’un char d’assaut. Je pèse lourd et pourtant, parfois, je vole.

Avis:

Encore une fois c’est le dessin qui m’a subjuguée, très sombre comme l’histoire: Polza Mancini, homme très gros, très laid est gardé à vue, soupçonné du meurtre de sa femme. En réponse à l’interrogatoire en règle auquel le soumettent les deux flics de service il digresse à l’infinie: « Si vous voulez comprendre… Il faut que vous passiez par où je suis passé”.
Bon, pour dire toute la vérité, j’ai eu du mal avec cette BD, trop noire, pourtant le noir ne me fait pas peur d’ordinaire, mais là, cela m’a mise mal à l’aise, où veut-il en venir avec son personnage horrible et énigmatique? Et puis j’attaque la BD Bandonéon et le dessin très noir et très beau me rappelle cette BD, et je découvre une critique qui m’éclaire et que je soumets à votre lecture sur le Le comptoir de la BDVoir aussi: Bodoï

A suivre donc, mais c’est Une BD qui se mérite!

Vous aimez? Partagez!

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Écrire un commentaire

RSS